100 JAZZ ALBUMS that changed my life

original post : avril 2013, révisé en mai 2020

VINYLES & ALBUMS

Il y a quelques temps, un ami passionné de musique et grand amateur de vinyls “pressage original”, me demandait de lui fournir une liste de recommandations d’albums de jazz, dans le but d’étoffer à la fois sa culture musicale et sa discothèque.

Cette requête était à la fois l’occasion de transmettre une partie de cette culture qui me passionne et d’établir une rétrospective des albums qui m’ont accompagné tout au long de mon parcours de mélomane et de musicien.

J’espère que cette sélection, établie principalement de mémoire, totalement subjective et non exhaustive vous permettra de faire de nouvelles découvertes et de ré-écouter des albums qui vous ont également marqués.

Cette sélection est constituée d’albums que j’ai le plus souvent découverts en CD, suite à un nombre incalculable d’heures passées dans les discothèques de ma famille et de mes amis, dans les bacs des disquaires ou des médiathèques. Ces références correspondent le plus souvent aux “albums” produits à partir des années 1950, jusqu’à l’apparition du support CD au début des années 1980. Ma sélection s’arrête donc volontairement à la fin de la décennie 1970.

ADN MUSICAL

Les albums sont approximativement classés chronologiquement et/ou par thématiques, comme pourrait l’être une discothèque personnelle ou un “bac à soldes” chez un disquaire d’occasion. Seul les titres des albums sont mentionnées, les années de parution, musiciens et labels (quand il sne figurent pas sur la pochette) pourront être retrouvés facilement sur les sites wikipedia (en anglais de préférence) ou discogs.

Une belle place est laissée à Art Blakey, Miles Davis ou encore John Coltrane : depuis que j’ai découvert le jazz, je ne cesse d’y revenir avec un plaisir sans cesse renouvelé.

Ces artistes étaient à la fois des grands innovateurs et des découvreurs de talents. Un très grand nombre de musiciens qui sont passés dans ces formations sont devenus à leur tour des leader, instrumentistes, chef d’orchestres, interprètes ou compositeur emblématiques et incontournables de l’histoire du jazz et de la musique en général.


PERSONAL FAVORITES JAZZ ALBUMS

Swing & Vocal

VERVE


ATLANTIC, BLUE NOTE, IMPULSE !! …

JAZZ MESSENGERS


MILES

Miles Davisest un artiste central dans le développement de ma culture musicale.
J’ai eu la chance de l’écouter à l’âge de neuf ans en concert. C’était au festival de jazz de Nice en 1988 (appelé alors “La Grande Parade du Jazz”) auquel mes parents nous emmenaient en famille chaque été.
Par la suite, c’est du titre “So what” puis de l’album “Kind Of Blue” que tout a commencé.
Je n’ai ensuite cessé d’écouter sa musique et de découvrir son univers artistique par tous les moyens possibles : disques, écrits, exposition (autobiographie co écrite avec Quincy troupe, “We Want Miles” à la Cité de la musique de Paris en 2010)….

C’est un artiste clé dans l’histoire du jazz qui a collaboré aussi bien avec Charlie Parker dans les années 40 qu’avec Prince dans les années 80.
De proche en proche et par ramifications et “généalogie”, j’ai découvert les musiciens Bill Evans, John Coltrane, Cannonball Adderley, Charlie Parker, Thelonious Monk, Herbie Hancock, Joe Zawinul, Wayne Shorter, Tony Williams, Freddie Hubbard, Kenny Garrett….

Sa renommée dépasse le milieu du jazz et de la musique et je pense que son oeuvre reflète l’art du 20e siècle. 
Selon moi Miles Davis est un artiste à part : tout comme David Bowie a révolutionné la pop music, Miles Davis a contribué à plusieurs “révolutions musicales” (be bop, cool jazz, jazz modal, jazz contemporain, jazz fusion…) et j’aime à dire qu’il était le “Picasso du jazz” (à la fin de sa vie, il était d’ailleurs peintre et jouait parfois la comédie) .

BILL EVANS & MONK


Tenor Madness

BLUE NOTE, Again

Dexter Gordon, Lou Donaldson, Jackie McLean : soulful sax

HAMMOND ORGAN

HARD-BOP ! Donald Byrd, Lee Morgan, Freddie Hubbard, Hank Mobley Freddie

Joe Henderson & Kenny Dorham, Andrew Hill, Sam Rivers…

WAYNE !

McCOY, HERBIE & CHICK !

KEITH !

Good Weather


DU VINYLE AU STREAMING

Ayant grandi dans les années 1980 et commencé à écouter du jazz à la fin des années 90, j’ai réalisé que ma vision historique de cette musique avait été en partie “déformée” par le prisme du temps mais aussi par l’industrie discographique et les rééditions qui privilégient souvent les labels importants au détriment de “petits” labels indépendants.

Le support vinyl et la mise en ligne des catalogues sur les plateformes de streaming m’ont permis de (re)découvrir des artistes ou enregistrements dont je n’avais pas connaissance ou pas accès jusque là. Cette démarche me passionne et fait l’objet d’un article en cours de rédaction intitulé Jazz History – Bands & Labels (60’s) qui sera bientôt publié dans cette même rubrique.

Les albums de l’ère des CD seront le sujet de prochain(s) articles.

Alors n’hésitez pas à repasser par ici prochainement ou à vous abonner à nos réseaux sociaux et newsletter pour être tenu informés des publications futures.

Bonne lecture et surtout, bonne écoute !